Distribuer des tracts

Actions : Autre
Conseils et consignes pour tracter dans l'espace public.

Objectif

Savoir comment tracter efficacement dans l'espace public et répondre aux objections.

Description

La distribution de tracts est une action de base simple à mener et essentielle pour notre mouvement. 

C'est une action qui demande un peu de temps, des efforts et de l'organisation. On n'en voit pas tout de suite les répercutions, mais elle porte tout de même ses fruits sur le moyen terme. 

N'hésitez pas à nous faire connaître vos remarques ou les difficultés que vous rencontrez sur le terrain.

CONSEILS & RAPPELS :

  • Action réalisable à tout moment, ce qui implique d'avoir toujours des tracts sur soi : dans les sacs à main, boîtes à gants…
  • Le tract est généralement recto-verso. Privilégiez toujours le côté recto, visuellement plus attractif, quand vous le donnez ou que vous le glisser dans une boîte aux lettres.
  • C'est chez soi, tranquillement que le tract peut être réellement lu.

I/ La tenue

  • Prévoir de bonnes chaussures de marche et une tenue vestimentaire adéquate.
  • Ne pas oublier que nous représentons un mouvement politique et une image, celle de Martine Wonner. Être présentable, toujours garder son calme et se montrer respectueux.

II/ Les lieux :

Les marchés :

Les boites aux lettres :

  • Faire son parcours car les zones pavillonnaires sont plus faciles pour la distribution de tracts car il n'y a pas de digicode. Utiliser : google map
  • Mettre également dans les boîtes "Non à la pub", car ce n'est pas de la publicité mais de l'information.
  • Mettre également dans les Pépinières Industrielles.

Les sorties écoles primaires et maternelles :

  • 1 / Venir 20 mn avant la sortie des classes, afin de distribuer un flyer aux parents, assis encore dans leurs véhicules.
  • 2 / Frapper discrètement sur le carreau, montrer le flyer.
    Méthode non agressive car la personne a le choix de prendre ou de ne pas prendre le flyer.
  • 3/ Celui-ci peut être lu tranquillement en attendant la sortie des classes.

À la sortie des Universités :

  • Favoriser le premier arrêt de bus près de ce lieu.
    Ne pas hésiter à entamer la conversation avec les jeunes étudiants par une simple question : "Connaissez-vous Martine Wonner ? "

Sur les parkings des supermarchés :

(À savoir : interdit par la direction du magasin ou centre commerciaux, libre à chacun de faire ou de ne pas faire)

  • Tract à glisser sous les essuie-glaces des véhicules sans toucher l'essuie-glace, sinon ne pas insister (pour certains leur véhicule est un trésor à ne pas toucher).
  • Action à faire lorsqu'il n'y a pas de pluie. Donc regarder la météo avant...
    (afin d'éviter la mauvaise surprise du flyer collé sur le pare-brise).

Dans les manifestations des collectifs, dans les marches universelles :

  • Dont la sécurité est organisée (se renseigner sur les sites des collectifs divers en question).
  • Avantage : Martine Wonner est déjà connue et très appréciée en générale.

III/ Objections rencontrées et arguments de réponse :

Objection :

  • "Je suis dégouté de la politique".
    Arguments de réponse :
    - " Ce n'est pas un dégout de la Politique que nous ressentons tous, c'est un dégout de certains politiciens et de la politique politicienne en général. Lorsque vous faites le choix d'acheter votre pain dans la boulangerie du coin ou faites le choix de faire travailler des artisans locaux, vous faites un acte politique. Les politiciens que nous subissons ont fait des choix tout autre pour la France, qui vont bien souvent à l'encontre de vos propres intérêts et de ceux de la France." Désindustrialisation, etc...

Objection :

  • "J'ai déjà fait mes doses de vaccins".
    Arguments de réponse :
    - "Nous ne sommes pas un mouvement anti-vaccination. Exemple : Si je pars en voyage dans un pays étranger, j'appliquerai les consignes de santé et recommandées…" (ou trouvez un exemple qui vous convienne mieux).

Objection :

  • "Tout est déjà plié, organisé de longue date, c'est inutile, etc..."
    Arguments de réponse :
    - "Êtes-vous d'accord avec le fait que des infirmières, des médecins soient suspendus, ne puissent plus se rendre sur le lieu de travail, n'aient plus de salaire, se trouvent dans l'incapacité de nourrir leurs enfants car ils ne sont pas injectés ? etc… Sans résistance durant la seconde guerre mondiale, que serait la France et dans quelles conditions vivriez-vous ?…"